• Centrale Biomasse
  • Centrale Biomasse
  • Centrale Biomasse
  • Centrale Biomasse
  • Centrale Biomasse
  • Centrale Biomasse
  • Centrale Biomasse
  • Centrale Biomasse
  • Centrale Biomasse
  • Centrale Biomasse
  • Centrale Biomasse
  • Centrale Biomasse
  • Centrale Biomasse
  • Centrale Biomasse
  • Centrale Biomasse
  • Centrale Biomasse

Centrale Biomasse

Site des Boëdriers, Rennes (35) Deuxième Prix de l'Architecture de Bretagne 2014 - Photos : Jean-François Mollière

Centrale Biomasse

Site des Boëdriers, Rennes (35) Deuxième Prix de l'Architecture de Bretagne 2014 - Photos : Jean-François Mollière

Maître d'ouvrage :
DALKIA France

Architecte :
Paumier Architectes Associés

Partenaires :
Ingevalor - Sepoc

Construction d’une centrale de cogénération biomasse.

La création de cette centrale permettra la production d’électricité et chaleur (ceci, afin d’assurer une partie des besoins en chauffage urbain des quartiers de Rennes Sud – Le Blosne, La Poterie, Le Colombier – en complément de la centrale de production de chaleur du Blosne).

Les bâtiments créés se veulent caractérisés par des volumes simples, fonctionnels, ils épousent au plus juste le processus technique.

Le projet associe plusieurs masses de dimensions variées, qui utilisent le même langage architectural : la volonté architecturale a été celle de donner un aspect d’ensemble compact.

Le traitement des façades est réalisé avec trois matériaux principaux :

  • Le métal déployé gris pâle
  • La tôle thermo-laquée brun rouille nuancé
  • Le bois naturel en planches brutes posées verticalement

Le projet identifie deux thèmes pour son traitement :

  • L’ « enveloppe »
  • Le « process »

L’ « enveloppe » étant définie comme l’habillage de chaque bâtiment (bardage, toitures, poteaux, cheminée…) et le « process » comme les éléments de connexion liés au processus de cogénération de la biomasse (tapis convoyeurs, silos…).

En ce qui concerne l’ « enveloppe », les textures qui définissent cet ensemble de bâtiments industriels associent trois matériaux : métal déployé, bois (châtaigner), acier galvanisé.

Le « process » est traité en métal thermo-laqué, de teinte brun rouille nuancé.

Surface de plancher :
2 817 m²

Mission :
Conception

Coût :
5 800 000 € HT

Année :
2011 - 2012